logo blog

E-influence : l’essor des micro-influenceurs

Réseaux sociaux

par Sarah Ichou le 2 octobre 2018

Au fond, nous sommes tous l’influenceur de quelqu’un. Si, si ! Vous avez bien une amie, un petit frère, un voisin qui, de manière consciente ou pas, vous considère comme source d’inspiration. Soyez vigilant, c’est peut-être le début de la gloire.

Ces dernières années, tout un business s’est monté autour de cela. Il s’agit du marketing d’influence. En peu de temps, ce secteur a complètement évolué. Le principe est simple : l’influenceur devient un média à part entière et fait la promotion d’un produit ou d’un service en échange d’un produit, d’une rémunération ou de visibilité. Il est désormais question d’un canal de communication incontestable pour les annonceurs.

L’efficacité des influenceurs est prouvée et approuvée. Seulement voilà, certains sont déjà devenus de véritables stars du web. Vous êtes annonceur et vous disposez d’un budget restreint ? Vous devez trouver un influenceur rapidement ? Un conseil : intéressez-vous au micro-influenceurs !

Moins d’abonnés pour plus d’impact  

Le micro-influenceur s’apparente à monsieur-madame tout-le-monde mais est reconnu pour son expertise dans un domaine spécifique. Présent sur un ou plusieurs réseaux sociaux, il est caractérisé par un nombre d’abonnés « relativement » bas : entre 1 000 et 100 000 personnes.

Si ce score peut sembler faible face à certains, le micro-influenceur se différencie par le taux d’engagement qu’il suscite. Souvent, l’engagement qu’il produit est, de loin, plus élevé que celui de certaines personnalités.

Prenons le cas de Sandrine du blog Fraise & Basilic et ses presque 40 000 abonnés sur Instagram dont le nombre d’interactions est considérable pour un compte de cette taille. Ou encore Clarisse du blog D’ici et D’ailleurs Association dont l’Instagram atteint plus de 27 000 abonnés et sur lequel des posts sponsorisés pointent le bout de leur nez.

 

  

 

Et les chiffres ne trompent pas : ces communautés sont 60% plus engagées que la moyenne et les micro-influenceurs conversent 22 fois plus avec leurs abonnés qu’un influenceur ayant atteint le million d’abonnés par exemple.

Les consommateurs sont formels. Ils se disent davantage sensibles à une recommandation formulée par un micro-influenceur que par une grande célébrité.

 

Authenticité et proximité

Le succès du micro-influenceur s’explique, en partie, par sa relation avec son public. Parmi ses particularités, il y a effectivement son nombre d’abonnés. Le fait que celui-ci soit plus bas permet une certaine proximité, une relation plus amicale, voire familiale. Une relation basée sur la confiance. Cela est prouvé scientifiquement : plus la communauté est réduite, plus les membres se sentent à l’aise pour interagir, d’où un taux d’engagement plus fort.

Par ailleurs, la spécialisation du micro-influenceur dans un domaine en particulier lui donne une réelle crédibilité auprès de son public.  

Pendant longtemps, leur rôle était plutôt confus. Ils étaient à la fois adorés et moqués, célèbres auprès de leur communauté mais ordinaires pour d’autres. Aujourd’hui, les micro-influenceurs se sont clairement affirmés. Vous hésitez encore ?

 


L'auteur

Sarah Ichou


Laisser une réponse

 


bouton up
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez