logo blog

Que reste-t-il de Vero, le dernier né des réseaux sociaux ?

Réseaux sociaux

par Maëlle Lucas le 19 juin 2018

« Vero – True to Life »
Que celui qui n’a pas entendu parlé du nouveau réseau social se dénonce ! Et oui, créée en 2015, l’application a remporté un franc succès auprès des utilisateurs jusqu’à devenir numéro un des téléchargements sur l’App Store dans la catégorie des meilleures nouvelles applications dans 159 pays. Aujourd’hui, l’application est ouverte dans 9 langues : français, allemand, anglais, espagnol, italien, japonais, portugais, russe et turc.
Mais comment Vero a t-il séduit les internautes ?

1. Contrôlez ce qui vous appartient !

Vero provient de l’italien “vrai”. Ainsi, les utilisateurs de l’application peuvent partager à leur communauté des photos, vidéos, musiques et autres lubies à travers une plateforme simple et épurée. Mais ce qui fait la force de Vero, c’est son fonctionnement spécialement mis en place pour respecter la vie privée de ses utilisateurs.

Voici quelques points clés liés à son mode de fonctionnement :

  1. Vous choisissez qui de votre communauté peut voir votre contenu : photos, vidéos, musiques, livres, films, restaurants, articles etc. Vous gérez littéralement votre réseau au sens propre du terme ! Les contenus partagés ne sortent donc pas du cercle de personnes souhaitées.
  2. Vous regroupez vos contacts par catégories : amis proches, amis, ou connaissances. Vous pouvez ainsi contrôler pleinement l’accès aux informations que vous mettez en ligne.
  3. Il est possible de repartager vos publications Vero sur d’autres réseaux tels que Facebook ou Twitter.
  4. Un système de collection a été mis à disposition pour classer tous les contenus partagés avec vous par vos contacts.
  5. Vous avez la possibilité d’échanger des messages instantanés avec vos contacts. Vero possède également une messagerie/chat.
  6. Une contrainte : l’obligation de joindre un contenu à chaque publication, un texte seul ne sera pas publié.

2. La liberté selon Vero – zéro pub, zéro ingérence…

Vero assure son utilisateur de vivre une expérience virtuelle sans aucune intrusion dans sa vie privée.
Mais comment le dernier né des réseaux sociaux se différencie-t-il des autres ? Le concept est simple, la plateforme se fonde sur un système payant (l’application propose un abonnement payant à long terme) et sans publicité. Pour les créateurs de l’application, l’enjeu majeur est de garantir le contrôle des données personnelles de leurs utilisateurs. Comment cette décision a-t-elle été justifiée ? Tout simplement parce que le monde actuel a besoin d’un réseau qui diffuse des informations pertinentes et vérifiées. Les personnes qui payent sont davantage susceptibles de répondre à cette problématique.

3. Vero tient-il vraiment tous ses engagements ?

Plusieurs bugs et dysfonctionnements du système découragent les premiers utilisateurs. Par exemple, l’application exige de saisir un numéro téléphone indispensable à l’inscription qui est modifiable à tout moment. Les inscriptions massives des débuts ont alors saturé les serveurs, ne permettant pas aux futurs utilisateurs de recevoir leur code d’activation et ainsi de créer leur compte.

Le réseau social l’assure, le fil d’actualité des utilisateurs n’est pas manipulé par un algorithme et laisse place à des publications diffusées dans l’ordre chronologique. Mais qu’en est-il des données des utilisateurs ?

Malgré le manifeste certifiant que les données ne sont pas collectées, un certain nombre d’informations sont tout de même enregistrées tels que le nom, prénom, adresse mail, numéro de téléphone portable, adresse IP, les pages vues, les données de géolocalisation… Utilisées en interne, ces informations permettent d’améliorer le service, selon l’entreprise, mais également d’adapter le fil d’actualité à chaque utilisateur. Étonnant quand on sait que l’entreprise ne prétend utiliser aucun algorithme !

Il n’est ainsi pas surprenant de voir des utilisateurs inquiets, avertir les nouveaux venus d’y réfléchir à deux fois avant de créer un compte Vero. On trouve par ailleurs de nombreux tutos sur la toile pour se désinscrire du réseau social car la suppression du compte peut prendre un certain temps.

Passé l’effet de buzz mené par d’importantes campagnes d’e-influence et marketing, le réseau social n’a finalement toujours pas réuni son million d’utilisateur comme prévu après deux ans d’existence. L’effet de migration n’a donc pas eu lieu et Vero va devoir à présent adopter une nouvelle stratégie pour garder les utilisateurs déjà présents sur sa plateforme.

Pour plus d’informations, consultez le site : https://www.vero.co


L'auteur

Maëlle Lucas


1 Commentaire


Techy
il y a 1 an


Arriver en tête des téléchargements est une performance mais il sera bien difficile d’y rester.
Cette application risque d’être un feu de paille. Ce qu’elle propose correspond-elle à ce qu’attendent les utilisateurs?
A voir.

Merci pour cet article


Laisser une réponse

 


bouton up
6 Partages
Partagez6
Tweetez
Partagez