logo blog

Limiter le nombre de personnes pouvant répondre à un tweet, c’est désormais possible !

Actualités Réseaux sociaux

par Camille Lauga le 24 avril 2020

Au cours de l’automne 2019, Kayvon Beykpour, chef de produit de Twitter, avait dévoilé lors d’une interview à The Verge que lui et son équipe travaillaient à une fonctionnalité permettant de restreindre le nombre de personnes pouvant répondre à un tweet. Depuis, le célèbre réseau de microblogging a avancé sur le sujet. Voyons donc ce que cela donne…

Vers une meilleure définition de l’audience des tweets

Les gestionnaires de Twitter comme les utilisateurs d’ailleurs l’ont bien constaté : il n’est pas facile d’entamer une conversation après un tweet. Eh oui, le fait que plusieurs milliers de personnes puissent répondre au tweet rend parfois complexe la construction de vrais échanges.

C’est pourquoi Twitter a tenté de mettre en place des paramétrages d’audience différents pour les tweets. Chaque utilisateur peut ainsi, pour chacun de ses tweets, définir qui peuvent être les répondants. Quatre paramétrages sont possibles :

  • Global. Tout le monde peut répondre au tweet
  • Groupe. Seuls vos followers et les personnes mentionnées dans le tweet peuvent répondre
  • Panel. Seules les personnes mentionnées dans le tweet peuvent y répondre
  • Déclaration. Aucune réponse n’est possible

Cette mise à jour de Twitter, prévue d’ici la fin du premier trimestre 2020 pour un nombre restreint de comptes, offre de nombreuses possibilités aux utilisateurs. Entre autres, il va devenir possible de réaliser de vrais interviews (sans interférence de tiers boostée par des hashtags dédiés) et d’héberger sur le réseau social des chats vidéo.

Il sera aussi envisageable d’organiser des événements dont la première partie sera dédiée à des interviews de personnalités et la seconde à des échanges entre ces mêmes personnalités et un panel d’utilisateurs sélectionné sur le volet. Les créateurs de contenus vont voir leur champ des possibles s’élargir…

Twitter sera-t-il encore une « place publique » ?

Depuis toujours, Twitter se revendique une place publique où tout le monde peut s’exprimer librement. Aussi, le fait de commencer à poser des limites ne va-t-il pas à l’encontre du beau projet initial ?

A vrai dire, pas du tout puisque Twitter entend simplement mettre un terme à certaines réponses qui aujourd’hui nuisent à la construction de potentiels échanges.

Qui plus est, les nouvelles fonctionnalités prochainement mises en place devraient permettre de renforcer la lutte contre le cyber-harcèlement, élément qui semble indispensable en 2020.

Pour autant, déjà des voix s’élèvent pour décrier l’arrivée de « restrictions ». Certains redoutent effectivement que les marques ou les personnalités publiques profitent des nouvelles possibilités qui leur sont offertes pour « cacher » les critiques négatives les concernant. Twitter a donc tenu à rassurer que les utilisations abusives pourraient être sanctionnées, la finalité étant que les utilisateurs puissent mieux échanger, et ce quel que soit leur opinion.


L'auteur

Camille Lauga


Laisser une réponse

 


bouton up
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez