logo blog

Loi Evin et réseaux sociaux : ce qu’il faut savoir

Actualités

par Maëlle Lucas le 5 décembre 2018

À l’heure où les réseaux sociaux occupent une place toujours plus importante dans la stratégie de communication de nombreuses marques, les community managers doivent veiller à ce que leurs actions restent légales. Par exemple, communiquer sur une marque d’alcool nécessite de parfaitement connaître la Loi Evin. Voyons donc ensemble ce qui est autorisé…

 

Les grandes lignes de la Loi Evin

Promulguée le 10 janvier 1991, la Loi Evin interdit toute publicité directe ou indirecte pour le tabac et encadre la publicité sur l’alcool.

Ainsi, la diffusion de publicités sur l’alcool et sur le vin se limite à la presse écrite (si le titre n’est pas destiné à un public mineur), à la radio (à certaines tranches horaires), aux affiches, aux enseignes et aux brochures professionnelles. Depuis 2009, le législateur autorise également la publicité sur Internet.

Toutefois, tout n’est pas autorisé puisque la Loi Evin a fait l’objet de nombreux amendements et a évolué à travers les jurisprudences. Aussi, pour communiquer sur les réseaux sociaux, une marque d’alcool doit veiller au respect de quelques critères :

  • Indiquer lisiblement sur tout visuel promotionnel la mention « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé »
  • S’assurer que seules des personnes majeures peuvent accéder à la publicité
  • Rédiger des contenus textuels objectifs et informatifs n’incitant pas à consommer de l’alcool et ne faisant pas de lien entre l’alcool et les notions de « fête » ou « plaisir »
  • Ne pas diffuser de visuels présentant des individus en train de boire de l’alcool

 

Comment communiquer sur une marque d’alcool sur les réseaux sociaux ?

Bien que la Loi Evin limite considérablement la publicité pour l’alcool ou le vin sur Internet et sur les réseaux sociaux, il est tout à fait possible d’y mettre en avant une marque ou un cru.

En premier lieu, vous devez vous appuyer sur les membres de ces réseaux sociaux et faire du partage (ou du regram) quand des photos mettant en avant votre marque sont publiées. Autrement dit, vous transformez les consommateurs en ambassadeurs.

En second lieu, vous pouvez faire du storytelling et vendre votre marque à travers des mises en scène sur ses origines, sur le savoir-faire du vigneron, sur ses valeurs…

Enfin, pourquoi ne pas solliciter des influenceurs qui pourront faire connaître ou reconnaître votre marque.


L'auteur

Maëlle Lucas


Laisser une réponse

 


bouton up
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1