logo blog

Comment mettre en place un call to action efficace ?

Webmarketing

par Estelle Tuduri le 28 juillet 2014

Aujourd’hui de nombreuses techniques marketing existent pour pousser l’internaute à entreprendre une action sur un site et en particulier pousser le consommateur à l’achat. Ces techniques marketing prennent le nom de call to action (CTA), ou incitation à l’action.

Qu’est-ce qu’un call to action ?

Le call to action est généralement représenté sous la forme d’un bouton, d’un lien ou d’un visuel visant à inciter l’internaute à passer à l’action par la suite. Il doit inviter l’internaute à agir sans pour autant être trop direct ou donner l’impression de forcer la main.

Le call to action existe sous différentes formes. Le plus connu est sans doute celui qui incite à l’achat et qui prend généralement la forme d’un bouton sur lequel est inscrit le texte « Achetez » ou  « Achetez maintenant », mais vous en avez sûrement rencontré d’autres pour vous invitez à prendre rendez-vous, vous abonnez à une newsletter ou encore pour regarder une vidéo.

Exemples de Call to action utilisés par les médias traditionnels :

  • numéro vert (Radio, presse, ..) ;
  • promotion sur un flyer ;
  • offre exceptionnelle ;
  • résolution d’un problème ;

Exemples de Call to action utilisés par le web

  • liens du type « en savoir plus », « lire la suite » ;
  • boutons de partages sur les réseaux sociaux ;
  • boutons du type « achetez », « demande de devis » ;
  • inscription à une newsletter;

CTA newsletter

Les call to action sont dits explicites lorsqu’ils se traduisent par des images, des boutons, ou encore des formulaires d’inscription ou de demande de contact. Ils peuvent également être latents : dans ce cas, ils se présentent sont la forme de liens hypertextes ou d’images discrètes, comme les icônes Twitter ou Facebook invitant à suivre un compte ou une page.

Bien choisir ses mots

Le call to action est souvent représenté par un bouton ce qui signifie que l’espace y est très réduit et donc les mots ou expressions utilisés doivent être choisis précisément. Quelques conseils pour utiliser au mieux ces mots clés :

  • utiliser de préférence des verbes d’action à l’impératif ;
  • introduire une notion de rareté afin que l’internaute ait envie de cliquer comme par exemple « Gagnez deux places pour les 5 premiers inscrits » ;
  • utiliser des termes précis, pas de vocabulaire passif : « Cliquez-ici » est trop vague, plutôt utiliser « S’inscrire » ;
  • donner un sentiment d’urgence : « Participez au concours jusqu’au 20 septembre ».

La nécessité d’un Call to action visible

Il faut également trouver le meilleur endroit pour insérer le call to action : il doit être placé là où l’internaute le verra.

  • Pour un site internet (e-commerce en particulier) : le call to action est habituellement placé en bas à droite afin de passer plus facilement à l’étape suivante. Il doit être situé juste au dessus de la ligne de flottaison. On retrouve également souvent des CTA dans les sidebars (colonnes latérales) des sites web.
  • Pour un e-mail :  il est plutôt conseillé de le centrer à la fin du texte car cela permet au lecteur de cliquer dessus après avoir lu le contenu précédemment. Il est préférable de ne pas le mettre au début car il serait dommage que les internautes soient obligés de scroller à nouveau vers le haut pour y accéder.

La couleur adoptée pour le CTA est également très importante. En effet, certaines couleurs sont plus visibles que d’autres ou sont plus appropriées à certains types d’action. Par exemple, le rouge est la couleur la plus visible pour un internaute mais présente l’inconvénient d’être associée à un danger. Le vert quant à lui est rassurant et est donc particulièrement adapté aux témoignages. Cependant, difficile d’établir une règle précise car les différentes études qui paraissent sur le sujet se contredisent régulièrement.

Tester et adapter ses CTA

En fonction du domaine d’activité, du service, du produit, de la cible mais aussi de la proposition commerciale, le taux de conversion d’un call to action varie énormément d’un site à l’autre. Bien que le call to action soit un outil efficace, il ne faut en aucun cas zapper ce qui l’entoure. En effet, si les contenus ou le design présents dans l’environnement de ce dernier ne sont pas à la hauteur, le call to action sera bien moins efficace et vos clients potentiels passeront leur chemin.

Aussi, une bonne manière d’améliorer le taux de conversion issu d’un CTA est de changer et tester régulièrement ses call to action. Ainsi, il peut être judicieux de mettre en place des tests A/B.

Après avoir suivi ces quelques conseils, à vous de tester, améliorer, ajuster les détails afin de personnaliser au maximum votre call to action et améliorer son efficacité et plus globalement celui de votre site.


L'auteur

Estelle Tuduri


Articles similaires



2 Commentaires


ax6
il y a 6 ans


Je suis justement à la recherche d’information à ce propos afin d’acquérir du trafic et de la conversion depuis les réseaux sociaux. Article très intéressant, inutile de le préciser si ce n’est que pour gonfler votre orgueil, au plaisir de vous lire.
Eric

Daniel
il y a 6 ans


Ah merci pour ce billet qui offre un début d’approche intéressant du CTA.

Je pense que les 2 derniers paragraphes méritent à eux seuls au moins un article très documenté/illustré pour apporter des pistes de réflexion sur ces thématiques.


Laisser une réponse

 


bouton up
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez